A l’heure où certains se réjouissent de la mort de Fidel Castro et d’autres le pleurent, je me dis qu’il est peut-être temps de partager mon expérience à Cuba.

Une de mes passions étant la salsa, j’avais plusieurs fois essayé d’organiser un voyage à Cuba mais il y avait toujours eu des changements de dernières minutes pour x et y raisons. Et bien, l’été 2016 était “My Cuba Libre Summer”.

J’ai pris mon vol de New York où je me trouvais à cette période, j’ai fait une première escale à Cancun et de Cancun à La Havane. Bienvenido en Cuba !

Avant d’arriver à Cuba, j’avais réservé un taxi -via la chambre chez l’habitant où j’avais planifié de séjourner à la Havane –  qui devait venir me chercher à l’aéroport pour me conduire à ma Casa particulare (Chambre chez l’habitant) .En effet à  Cuba, il y a 2 façons de loger sur place : Soit dans un hôtel à service approximatif soit dans une Casa Particulare : Chambre chez l’habitant et évidemment payante et réguler par l’Etat.

Pour revenir  donc à mon arrivée à Cuba : Le chauffeur de taxi était venu avec sa femme qui, elle, m’attendait avec une pancarte pendant que lui, faisait la longue queue devant le bureau de change. Dès que j’arrive donc je récupère sa place et passe très vite changer mon argent- dollars et Euros- en CUC, sinon on aurait mis une journée tellement la file était longue. A Cuba, il y a 2 monnaies : Le CUP qui est la monnaie locale utilisée par les locaux et le CUC qui est utilisé par les étrangers. Quoique, les étrangers peuvent aussi avoir des CUP-Monnaie locale mais la plupart des achats auxquelles les touristes seront exposées seront en CUC sauf pour  des petites choses cubaines comme les pizzas cubaines et encore. 1 Dollars= 1 CUC=25 CUP

Bref, je suis arrivée tranquillement à ma Casa Particulare.

J’avais prévu donc 2 semaines à Cuba pour vraiment faire tout le pays du Sud au Nord : La Havane, Vinales, Trinidad, Santiago de Cuba, Baracoa, Varadero et La Havane. Mais tout ceci a été écourté (La Havane-Vinales-Trinidad-La Havane) et je vous dirais pourquoi dans la partie 2 de mon récit à Cuba.

 

Pourquoi visiter Cuba ? Je dirais pour son art, son héritage colonial et sa nature.

CUBA EST UN PAYS ARTISTIQUEMENT BLUFFANT

Juste avec un vieil instrument et leur voix , les cubains m’ont fait voyager dans les rues, dans la plupart des buvettes, dans les restaurants, . C’était chaque jour concert live pour moi. Ils vous font du Jazz, du Swing, de la Salsa et autres danses latines parfois mieux même que l’originale. J’ai encore les airs de mes concerts lives privés tels que « unforgettable » et « Chan Chan » dans ma tête. Je mettrai quelque vidéos sur mon compte instagram.

J’ai eu la chance d’aller à un spectacle de Flamenco aux Beaux-Arts de la Havane. Je pense qu’en fait le Flamenco vient de Cuba

J’ai vu cette joueuse de harpe à la galerie Nelson proche de la place saint François d’Assise et je me suis demandé, rien qu’à l’entendre jouer, si je ne me trouvais pas dans la légende du roi David ou celle du roi Arthur.

Les galeries d’arts sont fabuleuses entre peinture, dessin, sculpture, arts scéniques. Les poteries absolument « terrifiques ».

img_1864

img_3625

 

img_3424

img_3407

img_3416

img_3418

img_3426

img_2775

Côté danse, . Inutile de vous dire que j’ai dansé partout dès que je pouvais : dans les rues, dans les restaurants, dans les bars… Cependant, si la salsa est reconnue comme la marque de fabrique de Cuba et bien, la danse classique est un autre monument de Cuba;monument porté par la danseuse étoile Alicia Alonso  dont l’école de danse était malheureusement fermée quand j’y étais. Ceci dit, un tour au sein du théâtre Alicia Alonso vous fera vivre des moments féériques.

En me promenant dans le vieux Havane, j’ai vu des filles  faisant les modèles pour des photographes, dans des maisons, j’ai vu des gens en costume tournant des films.

J’ai cette sensation que comme tout peuple privé de liberté, l’art est le seul moyen de s’exprimer avec profondeur et cela donne des résultats qui touchent l’âme.

Bref, je pense fortement  qu’une magnifique et originale manière de découvrir Cuba serait un parcours découverte de Cuba à travers son art.

 

CUBA ET SON COLONIAL

Un mélange d’architectures aussi différentes que surprenantes qui fait voyager du 16e au 19 siecle. Absolument absolument magnifique comme en témoigne les villes que j’ai faites : La Havane, Vinales et Trinidad présentaient chacune un type d’architecture différent et si fabuleux . Des villes à absolument visiter.

Je vous laisse voire de vous-même par les photos

a

La Havane

img_1841

La Havane

 

img_2386

Vinales

img_2657

Trinida, ma ville cubaine préférée

Oh j’oubliais, parlons peu parlons bien : les voitures vintages de Cuba. Je croyais que je n’en verrais que quelques unes ici et là. Que neni, 90% des voitures sont vintages à Cuba. Tous les taxis partagés sont vintages tandis que les taxis normaux jaunes sont des voitures « nouvelles générations ». J’ai au moins 50 photos de voitures différentes. Je me suis prise pour toutes sortes de personnages 50-60s montant, descendant, posant devant ces voitures.

On ne le voit nulle part ailleurs sur la planète. On se croirait dans un musée vivant de voitures anciennes

 

img_2803

img_3298

img_1920

LA NATURE CUBAINE

Qui dit Cuba dit Caraibes et qui dit Caraibes dit eau turquoise. Inutile de vous dire donc qu’il y a des plages turquoises au 4 coins du pays, comme dans les cartes postales, idéales pour faire du snorkeling et de la plongée, nager avec les dauphins ou juste paresser dans cette eau  à 30-35 degrés. Entre les paysages de forêts équatoriales et de montagnes, les réserves naturelles, les plantations de tabac et de cannes à sucre, les promenades à cheval dans les vallées de Vinales, Cuba offre une majestueuse nature. Ceci dit, l’eau turquoise et autres ne m’ont pas autant impressionnés que la cascade /crique verte près de Trinidad appelée Salto el Caburni que j’ai pu  atteindre après une heure de marche dans les forêts du parc Caburni. C’était quelque chose de naturellement époustouflant, sans aménagement de l’homme. Un vrai contact avec la Nature .Pour toutes ces raisons donc, Cuba mérite d’être visitée.

p3

p4

p5

p1

 

 

Cependant, une autre partie de mois dirait « Rester loin de Cuba, il y a d’autres îles magnifiques dans les caraïbes ». Je vous explique tout dans la partie 2 de cet article.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>